Retour au blog
coupure-electrique-se-preparer-essms
Management

Coupure électrique, risque de délestage : comment se préparer en structure médico-sociale

Dans un contexte de crise énergétique impliquant un risque de délestage comment préparer sa structure face à d’éventuelles coupures électriques ? Dans ce deuxième volet, découvrez les bonnes pratiques recommandées par l’ANAP et la DGCS* pour identifier les risques et sécuriser l'approvisionnement énergétique de sa structure.

*Web conférence du vendredi 9 décembre 2022 décembre 2022* « Médico-Social : Tout savoir pour faire face à la crise énergétique » organisée par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et l’Agence nationale de la performance sanitaire et médico-sociale (l’ANAP).

En quoi consiste un délestage ?

Le délestage, c'est d'abord une mesure exceptionnelle mise en œuvre en dernier recours par le gestionnaire du réseau électrique pour éviter la mise en tension du réseau national. 

Il consisterait à des coupures électriques programmées d’une durée de 2 heures environ affectant des zones géographiques définies. Ces coupures concernent essentiellement les phases de pics de consommation électrique les jours ouvrés sur des créneaux horaires indicatifs allant de 8 h à 13 h et de 18 h à 20 h.

Comment les établissements sont-ils informés de la survenue d'un délestage ?

Ces informations sont disponibles pour tous (particuliers, établissements médico-sociaux et autorités publiques) sur le site internet monecowatt.fr et son application mobile EcoWatt. Ces outils gratuits ont été mis en place par le gestionnaire de réseau de transport d'électricité (RTE).  

L’avantage à télécharger l’application EcoWatt

EcoWatt vous propose d’être averti par SMS en cas de risque de coupure. L’application dispose de différents signaux : 

🟩 Vert : tout est normal

🟧 Orange : le système électrique commence à être tendu 

🟥 Rouge : le système électrique est très tendu (la coupure est inévitable)

En téléchargeant l’application EcoWatt sur votre Smartphone, vous pouvez recevoir des notifications d’alerte vigilance coupure 3 jours à l’avance par notification SMS (et ce dès l’activation d’un signal orange ou rouge).

Risque de coupure électrique : anticiper les mesures à prendre

Si un délestage devait survenir, chaque structure doit se préparer en amont pour anticiper les mesures à prendre. 

Les outils méthodologiques pour se préparer à un délestage

 Il est demandé aux établissements médico-sociaux de formaliser des documents pour se préparer à toutes sortes de gestion de situation de crise. Il est nécessaire de revoir les volets de ces outils portant notamment sur les ruptures d'alimentation en énergie, au besoin les actualiser et de s'assurer de leur opérationnalité. Il s’agit notamment :

  • du DARDE : document d'analyse des risques liés à une défaillance en énergie
  • du volet “rupture d'alimentation en énergie” du Plan bleu et du Plan de Continuité d'Activité. 

Pour les structures n’ayant pas d'obligation réglementaire de disposer d'un plan bleu ou d’un DARDE, il est quand même utile de se référer à ces documents. Ces outils apportent un appui méthodologique pour identifier les risques et donner des repères pour préparer les solutions.

De la nécessité de bien communiquer 

Autre point important, c'est la communication auprès :

Procéder à un exercice d’anticipation

Il peut être utile aussi de faire un exercice d'anticipation. D’autre part, s’il devait y avoir un délestage, il est essentiel d’organiser un retour d’expérience (RETEX) pour adapter en termes de besoins les solutions mises en œuvre.

Sécuriser son approvisionnement en électricité grâce à un système d'alimentation autonome 

Deux cas de figure :

1er cas : votre structure dispose d'un groupe électrogène fixe 

Si un groupe électrogène est déjà installé sur votre site, il y a des points à vérifier : 

  • Contrôler le bon fonctionnement de l’inverseur de source (bascule vers le groupe électrogène puis retour sur l’alimentation primaire)
  • Effectuer des essais en charge, c'est-à-dire des essais avec l'exploitation du site sur votre groupe électrogène 
  • Vérifier le niveau de fioul dans vos cuves (afin d'assurer l'autonomie la plus longue possible du fonctionnement de votre groupe électrogène).

Il faut également identifier de manière exhaustive le périmètre qui va pouvoir être secouru  par le groupe électrogène.

  • Si le groupe reprend l'ensemble des fonctions et équipements : tout est ok.
  • Si le groupe ne reprend qu'une partie de vos fonctions les plus sensibles, il va falloir recenser l'ensemble des activités ou équipements qui seront concernés par une coupure électrique.

⚠️ Point de vigilance

Pour l’ensemble des actions citées ci-dessus, nous vous recommandons de passer par un prestataire/fournisseur qui possède les compétences en la matière. Il effectuera une maintenance préventive et s’assurera du bon fonctionnement de vos équipements.

2ᵉ cas : votre structure souhaite louer un groupe électrogène 

Il va falloir s’assurer :

  • de disposer de l'emplacement disponible pour pouvoir installer ce groupe 
  • d’avoir un inverseur de source pour pouvoir effectuer la bascule vers le groupe électrogène
  • du délai de mise en œuvre du groupe électrogène en cas de délestage.

⚠️ Point de vigilance

Si vous ne disposez d'aucun moyen autonome d'alimentation, il faudra établir l'inventaire des fonctions et équipements qui seront impactés et mettre en œuvre les mesures nécessaires au maintien d'une activité en mode dégradé.

Coupure électrique : liste des équipements et activités à vérifier

Cette liste de vérification consiste à recenser les différents équipements et activités en se posant les bonnes questions préalables :

  • Comment ces équipements ou activités vont-ils être affectés ? 
  • Que peut-on faire pour anticiper aujourd'hui ?

💡 Retrouvez en fin d’article le document complet fourni par l'ANAP : “La checklist en cas de coupure électrique". Vous pouvez l’ajouter à votre dossier plan bleu afin de le compléter !

Vérification des accès, de la circulation 

La plupart des accès et des circulations sont équipés soit de système d'ouverture automatique, soit de système de contrôle d'accès. 

Les portes automatiques

Il est nécessaire de se rapprocher de son fournisseur ou de son mainteneur afin d’identifier les conditions d'utilisation de ces portes en cas de rupture d'alimentation et les dispositions techniques à envisager.

Certaines disposent de batterie donc il faudra : 

  • Vérifier l'autonomie des batteries et s'assurer que celles-ci sont en mesure de maintenir une autonomie suffisante sur la durée des coupures. 
  • S’assurer du maintien des portes en position ouverte (présence d’un « sandow »)  ou de la possibilité d’une ouverture manuelle  (par action mécanique par pression ou boîtier d’ouverture). Le maintien en position ouverte est une condition indispensable pour maintenir la sécurité incendie.

⚠️ Faire preuve de vigilance au niveau des accès : d'une part pour limiter le risque d'intrusion et d’autre part pour éviter le risque de fugue !

Les chambres, locaux sous contrôle d'accès, armoire à clé électronique

Il est nécessaire de :

  • Contrôler les batteries des unités de gestion d'ouverture des portes sous contrôle d’accès.

Pour garantir l'ouverture des accès il faut :

  • Prévoir d'avoir à disposition une carte de secours qui va permettre d'assurer l'ouverture de tous les accès (essentiel dans la sécurité incendie).

Pour les locaux à risques de type pharmacie ou la salle de soins il faut :

  • Installer par exemple un cylindre mécanique qui va permettre de pouvoir fermer manuellement ces locaux. 

Les ascenseurs

Leur utilisation est évidemment à proscrire durant les périodes de coupure. Il faut penser néanmoins à : 

  • Procéder à des rondes de tous vos ascenseurs lors de l'arrivée d'une coupure électrique pour vous assurer qu'aucun personnel ou résident est resté bloqué
  • Anticiper les problématiques éventuelles de logistique et d'approvisionnement en prévoyant des stocks dans les étages (en veillant néanmoins à rester raisonnable). 

Les portails d’accès

Il vaut mieux prévoir l'ouverture des accès plutôt que de se retrouver avec des accès qui soient bloqués.

Vérification de la sécurité incendie

⚠️ Pour les bâtiments qui ne disposent pas de groupe électrogène, le premier impact va être l'absence de désenfumage, c'est-à-dire l'impossibilité d'extraire les fumées en cas d'incendie.  

Néanmoins (à vérifier avec votre fournisseur de SSI) : 

  • La détection incendie continuera de fonctionner (autonomie de 12 heures)
  • Les blocs autonomes d'éclairage d'habitation (BAEH) seront maintenus (autonomie de 5 heures
  • Les blocs autonomes d'éclairage de secours (BAES) ont une autonomie d'1 heure uniquement (mais ils ne se déclenchent qu'en cas d'alarme incendie). 

Il est important d’être rigoureux sur l'entretien et la vérification des batteries de bloc d'éclairage en vérifiant leur remplacement dans les périodicités préconisées (3 à 5 ans). L’idéal étant de souscrire à un contrat de maintenance avec un fournisseur spécialisé. 

⚠️ Il faudra également rester vigilant : 

  • Sur la partie compartimentage qui sera probablement délestée (fermeture porte coupe-feu / clapet) selon la configuration du matériel
  • Veiller à dégager les portes coupe-feu, autrement dit à ne pas les bloquer ou les caler pour permettre leur fermeture. C’est un des points cruciaux dans les premiers remparts notamment pour limiter la propagation des fumées et des gaz chauds.

Vérification des matériels

La liste qui suit n’étant pas exhaustive, il est important de faire un point en interne sur l'ensemble des matériels dont le fonctionnement requiert une alimentation électrique et d'identifier notamment :

  • ceux qui ne peuvent fonctionner avec une batterie 
  • ou ceux dont l'autonomie de la batterie sera insuffisante pour maintenir un fonctionnement durant toute la durée de la coupure.

Les dispositifs médicaux

Il peut être utile de disposer d’équipements pouvant fonctionner manuellement (ou sur batterie) : 

  • Les concentrateurs d’oxygène portable 
  • Les lève malades et verticalisateurs
  • Les tensiomètres et les oxymètres 
  • Les aspirateurs de mucosités, les pompes à vide, etc.
  • Les Défibrillateurs Automatisés externes (DAE) doivent avoir fait l’objet d’une maintenance (vérifier que leur batterie est pleine). 

Concernant les matelas anti-escarres, il faudra s’assurer que le bouchon situé à l'extrémité du compresseur soit bien bouché et s'il n'est pas possible de maintenir le matelas gonflé, penser par anticipation à assurer la mobilisation du résident régulièrement. 

Pour les autres équipements

Il s’agit des équipements qui vont être essentiels dans le cadre de la prise en charge des résidents notamment : les systèmes d'appel malade.  Les alimentations électriques de secours pourraient disposer d'une autonomie trop faible pour répondre aux besoins de reprise tout le long de la coupure. il faut donc prévoir : 

  • Un système de renvoi d'appel sur les DECT ou les téléphones portables de service.

Il faut penser également à

  • Contrôler le stock du plan bleu en matière de lampes frontales, de couvertures puisque le chauffage va également être impacté 
  • Contrôler les blocs autonomes portables d'intervention et les compléter avec des lampes frontales (permettant d'avoir les mains libres pour assurer le déplacement des soins). C’est important pour les coupures qui pourraient avoir lieu en fin de journée
  • Mettre les lits médicalisés en position neutre quitte à compléter si nécessaire avec des oreillers ou des couvertures pour adapter la posture 
  • Anticiper une alimentation qui peut être soit maintenue chaude dans des thermos (par exemple des soupes) ou de prévoir une alimentation qui pourrait facilement distribuable ou utilisable en l'absence de possibilité de réchauffer 
  • Laisser les volets roulants électriques en position haute.

Vérification des moyens de communication

En cas de coupure électrique, il y a plusieurs configurations.

➡️ Si la coupure concerne uniquement l’établissement avec maintien d’un relais GSM : les lignes fixes et l’autocom ne seront pas fonctionnels. 

  • Prévoir une ligne de secours GSM
  • Disposer des numéros de téléphone de l'ensemble du personnel 
  • Prévoir également des batteries externes afin de recharger les téléphones.

Informatique : comme les réseaux mobiles restent actifs, les ordinateurs portables ou tablettes peuvent fonctionner via un routeur GSM.

➡️ Si en raison de la coupure, vous n'avez ni fixe ni mobile :  sachez que le 112 reste fonctionnel. Vous pouvez également :

  • Opter pour des équipements de type talkie-walkie qui fonctionnent sur batteries.

Informatique : en l'absence de réseaux fixes et mobiles, il faudra en revanche privilégier un fonctionnement en mode dégradé, c'est-à-dire revenir au dossier papier.

Besoin d'une check-list des mesures en cas de coupure ?

Retrouvez le document récapitulatif élaboré par l'Agence Nationale d'Appui à la Performance (ANAP)👇

Ce dossier complet vous a semblé utile ? Partagez-le sur LinkedIn ! Pour rester toujours informé(e) de l’actualité sociale et médico-sociale, abonnez-vous à la Newsletter de Qualineo !

À propos de l'auteur

Ophélie Manin

Ophélie occupe le poste d'Ingénieure Qualité chez Qualineo. Son parcours : forte de 9 années d’expérience en qualité de responsable qualité/gestion des risques en établissement de santé, Ophélie Manin a participé à l'élaboration de la politique et du programme qualité, à l’animation du comité de pilotage qualité et a sensibilisé les professionnels aux outils qualité et à la gestion des risques. Ophélie a organisé le traitement des évènements indésirables et les démarches d'évaluation internes et externes (3 certifications HAS).

La lecture vous a plu ?

Dans la même catégorie

8 minutes

Coupure électrique, risque de délestage : comment se préparer en structure médico-sociale

Découvrez les bonnes pratiques pour identifier les risques et sécuriser sa structure en cas de coupure électrique.
Coupure électrique, risque de délestage : comment se préparer en structure médico-sociale
Ophélie Manin
4 minutes

Les instances en Ehpad représentatives du personnel

Découvrez dans ce dernier épisode, les instances en Ehpad qui veillent à ce que les droits des salariés soient respectés.
Les instances en Ehpad représentatives du personnel
Gregory Cousyn
2 minutes

Les instances partenaires des Ehpad pour améliorer la qualité de l’accompagnement

Ces instances partenaires permettent de mettre en œuvre les projets de soins et d’entretenir une réflexion éthique au sein des structures.
Les instances partenaires des Ehpad pour améliorer la qualité de l’accompagnement
Gregory Cousyn
Qualineo logo dark

Suivez l’actualité sanitaire et médico-sociale avec Qualineo

Pas le temps de suivre l’actualité sanitaire et médico-sociale ?
Nous faisons notre veille pour vous. Démarche qualité, réglementation, bonnes pratiques, inspirations, conseils, etc.
Recevez notre newsletter mensuelle directement dans votre boîte mail.

Merci pour votre inscription. Vous recevrez notre prochaine newsletter.
Une erreur est survenue, veuillez réessayer.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Promis, nous ne revendons pas votre adresse e-mail.